BCK 1 - Naughty Bob'

Yamaha XS 650 US Custom Special 1982

Au départ, ce projet ne devait servir qu’à me trimballer sans être tenté de rouler comme un barjot… Le cahier des charges était simple: Une base mécanique abordable, dépouillée, peu de garde au sol, pas de frein avant et une commande de boite suffisamment chiante pour ne pas ‘attaquer’…

Bref, avec la création au pied levé de l’enseigne Breizh Coast Kustoms en Mars 2010, le bobber BCK 1, inspiré des racines du bobber d’après guerre et d’une des plus belles machine que j’ai vu jusqu’à maintenant, Naughty Bob va devenir une sorte de modeste vitrine d’une enseigne finistérienne de la Kulture Kustom.

C’est sur que quand on regarde le XS d’origine, un ‘US Custom Special’ de 1982, il faut un peu d’imagination pour vouloir le faire ressembler, de loin… de très loin, à la Harper de Fred Krugger.

Les 2 dernières années à voyager autour du globe auront fini de m’aider à dénicher les pièces qui feront la machine. Entre les coffres à outils Harley-Davidson dénichés à Melbourne (Australie), une boucle de ceinture Jack Daniel’s achetée à Kyalami (Afrique du Sud), des silencieux roulés chez Arrow Special Parts en Italie, des flancs blancs rapportés de ches Mooneyes USA et un réservoir de Dyna qui trainait dans un shop Oural derrière le circuit de Brands-Hatch (UK), la machine se complète.

Aidé par des potes plus aguérris que moi en soudure ou en électricité, le projet sortira du garage en Mai 2010, juste à temps pour rejoindre le Kelt Old School Show qui sera sa première apparition publique.

C’est un peu grâce à cette machine que l’enseigne Breizh Coast Kustoms a pris de la vitesse et permis de se faire connaitre au plus grand nombre avec l’aide de la presse.
Je tiens à remercier Gaby et FreakyRico de Wild Motorcycles Magazine d’avoir mis ce coup de projo’ sur le Naughty Bob début 2011.
Le brêlon a alors commencé à voyager sur la toile et on le retrouve du Brésil à l’Australie sur divers blogs et forums.
C’est aussi grâce à cette première réalisation que BCK a commencé à remplir une étagère de trophées sur des concours.
Des solutions simples et efficaces, un design épuré, une ligne basse et un sac de paillettes pour en prendre plein les rétines sous le soleil… Merci à ceux qui m’ont aidés à la mettre sur la route et rendre possible cette aventure.
La suite, vous la connaissez.